A la boustifaille !

05 décembre 2012

Les craquelins de Manue

Aujourd'hui à l'honneur : Manue !

     Les fêtes de fin d'année approchent et sur la blogosphère c'est la déferlante de recettes de Noël. Nous sommes du Nord Pas-de-Calais, alors autant mettre notre belle région à l'honneur avec une recette du boulonnais que j'ai découvert grâce au tweet de Manue : le craquelin !

 

photo

     

     Et j'avoue, il y a quelques semaines, j'ignorais totalement l'existance de cette tuerie. Du coup, j'ai fait quelques recherches sur internet et j'ai trouvé un article de la Voix du Nord qui resitue bien cette douceur. Vous pouvez le lire ICI.
Dans ce post, je ne vais pas reprendre la recette de Manue, car j'estime qu'on ne peut pas mieux expliquer les choses. Je vous invite donc à consulter sa recette en cliquant  !

     Une pâte feuilletée, jusqu'à cet article, je ne souhaitais pas forcément m'y ateler. Mais avec la petite vidéo (toujours concoctée par Manue), ça devient carrément accessible. Je dirais même que ça vient démystifier la sacro-sainte pâte feuilletée ! Si si, je vous l'assure. 

     Pour la vidéo, une fois de plus, veuillez cliquez ici. (Avec canalblog, je ne parviens pas à la poster directement sur cet article.)
Ah j'oubliais ! Pour ce qui est du robot, même si vous n'en avez pas, c'est faisable. Ma pâte n'était pas des plus homogènes mais ça a plutôt bien fonctionné, la preuve :

photo (4)

photo (3)

 

LE moment délectable c'était celui où l'on met le sucre juste à la sortie du four. On entend la pâte qui grésille au contact de l'eau froide. Le choc des températures, c'est juste un truc à vous mettre les oreilles en émoi, et les papilles par extension !

Posté par Amaq62 à 15:09 - Commentaires [2]

25 novembre 2012

Pêches au basilique, pommes et caramel au beurre salé

Pêches

A l'origine de ma recette ? Le chef Christine Ferber (Alsacienne il me semble et pro des confitures)
Je lisais mon magazine Régal (N°48 pour celles et ceux qui le lisent, ou qui voudrait !) et je me suis arrêtée sur ses "Pêches crème et caramel". Tout simple : des pêches entières pochées et à plonger dans un sirop frémissant. Et pour le dressage, de la crème fraîche, du caramel tendre et quelques framboises... Finalement, je n'ai gardé que la crème fraîche et ma recette n'a plus rien à voir ! Laissez-moi vous raconter tout ça :

Pour 4 personnes

Ingrédients
_ 4 pêches
_ 2 pommes
_ 1 zeste de citron
_ 1 zeste de clémentine
_ de la cannelle
_ du basilique
_ du beurre demi-sel
_ de la crème fraîche épaisse

Pour le caramel au beurre salé
_ 40g de sucre
_ 30g de beurre demi-sel
_ 5 cL de crème liquide entière
_ 1 pincée de fleur de sel

Le caramel
Faites fondre le sucre dans aucun liquide et sans remuer. Vous pouvez cependant faire voyager le sucre délicatement dans votre casserole. Lorsque celui-ci s'est totalement liquéfié, ajoutez hors du feu, la crème liquide chaude mais pas plus ! Une crème brûlante va venir cuire votre caramel directement et le durcir. Et à ce stade, c'est fini pour votre caramel (oui, ça sent le vécu). Remuez tout ça, ajoutez le beurre, la fleur de sel et remuez à nouveau. En théorie, le sucre devrait être totalement fondu. Par précaution, n'hésitez pas à remettre le caramel sur feu doux pour le remuer un court instant. Nous reviendrons à ce caramel délicieux un peu plus tard...

Les fruits
Trouver des pêches fraîches à cette période, c'est compliqué... Du coup, j'ai choisi les demi pêches au sirop. C'est pas top, je vous l'accorde. Coupez chaque demi pêches en quartiers plus ou moins fins. Pendant ce temps, faites chauffer sur feu très vif une GROSSE noix de beurre demi-sel et quelques feuilles de basilique. Déposez vos quartiers et faites-les voyager dans la poêle pour qu'elles s'imprègnent de beurre et de basilique. Lorsqu'elles sont dorées, retournez vos lamelles et parsemez-les de cannelle en poudre. Une fois cuites, dressez vos assiettes à dessert.

Pour les pommes, on les coupe en petits cubes et on réitère l'opération précédente mais sans le basilique. Disposez vos pommes à l'autre bout des assiettes à dessert. Mettez tout cela au réfrigérateur.

Au moment de servir et à l'aide d'une poche à douille, placez la crème épaisse entre deux quartiers (enfin ça, c'est vous qui décidez !) Arrosez les fruits de caramel au beurre salé. Déposez sur les pêches le zeste de citron, et sur les pommes, le zeste de clémentine. Ajoutez quelques feuilles de basilique ciselées sur les pêches.
Enfin, disposez les Gavottes au centre des assiettes.

Je ne dirais pas qu'il s'agit d'une recette légère en raison du beurre mais ça glisse vraiment bien et surtout, c'est très frais ! Bonne dégustation !

 

 

Pêches (2)

Pêches

24 novembre 2012

Mon premier concours chez Cro'k'Mou : cupcakes au chocolat et topping mascarpone/Nutella®

Après avoir scrupuleusement respecté les différentes étapes énoncées par Cro'K'Mou, il ne me reste plus qu'à finaliser tout cela avec quelques liens et bien entendu, la recette !

Logo concours

Pour le concours et ces modalités, c'est ICI !

 

Cupcakes au chocolat, topping au mascarpone, Nutella® et Toblerone®

Pour 6 cupcakes de taille normale (ce n'est déjà pas si mal)

La pâte 
_ 2 oeufs
_ 50g de vergeoise brune
_ 15g de sucre
_ 65g de beurre fondu
_ 40mL de crème liquide entière
_ 75g de farine
_ de la levure chimique
_ 15g de cacao Van Houten
_ 15g de poudre de noisettes

Le topping 
_ 150 de mascarpone
_ 2 voire 3 cuillères à café de Nutella®

1. Dans un saladier, cassez les deux oeufs et ajoutez-y la vergeoise ainsi que le sucre. Battez le tout longuement à l'aide d'un fouet, les cupcakes n'en seront que plus moelleux...

2. Ensuite, faites fondre le beurre dans un four à micro-ondes. Ajoutez le beurre fondu à la première préparation et remuez de nouveau.

3. Ajoutez la crème liquide entière. Remuez.

4. Préchauffez votre four à 180°.

5. Ajoutez les ingrédients secs : la farine dans laquelle vous creuserez un petit puit pour la levure; le cacao; la poudre de noisettes. Mélangez tout cela jusqu'à obtention d'une pâte homogène. Pour la levure, je n'ai pas indiqué la quantité car pour 6 pièces, on frôle le quart de cuillère à café. 

6. Placez vos petites caissettes dans des moules à muffins et remplissez-les aux trois quarts. Et hop ! Au four entre 15 et 20 minutes. En ce qui me concerne, je plante une lame de couteau à l'issue des 15 minutes et si elle ressort propre, c'est bon ! Laissez-les refroidir totalement.

7. Pour le topping, rien de plus simple : mélangez le mascarpone avec le Nutella® et placez le tout dans le réfrigérateur. Il faut que ce soit très froid pour éviter de liquéfier le topping. Mélanger oui, mais doucement et pas trop longtemps.

Rien de bien compliqué. 
Honnêteté culinaire oblige, je dois vous confier quelque chose. Comme je n'ai pas un super four et que la répartition de la chaleur reste inégale, il se peut que certains de vos cupcakes gonflent un peu trop. Je sais que le fond de mon four chauffe plus fort. On peut aisément couper le dessus afin de ne pas avoir un topping de la taille de la tour Eiffel !

8. Glissez votre délicieux mascarpone dans une poche à douille et déposez-le comme vous l'entendez. Pour mon premier essai, j'ai opté pour la spirale. Pour finir, il me restait un mini Toblerone® au chocolat blanc. Je l'ai donc émietté pour le disposer sur le dessus. Tadaaam !

Photo concours

 

 

 

Posté par Amaq62 à 15:36 - Commentaires [4]
Tags : , , ,
21 novembre 2012

Macarons en mode Ch'ti : café et à la chicorée

 

Nouvel essai macaron ! Et cette fois-ci, j'ai changé de parfum car il n'y a pas que le chocolat dans la vie. J'ai donc opté pour une recette au café que j'ai complètement customisé. 

Pour la base, on reprend les proportions passe-partout, celles qui me conviennent surtout ! 

1. Pour la pâte :

_ 90g d'amandes en poudre
_ 150g de sucre glace
_ quelques gouttes d'extrait de café 

2. Pour les blancs :

_ 70g de blancs d'oeufs
_ 1 pincée de sel
_ 10g de sucre glace

3. Pour la ganache au café :

_ une demi plaquette de beurre doux
_ 40g de sucre glace
_ 50g d'amandes en poudre 
_ de la chicorée en poudre

La pâte... 

Comme d'habitude, je prépare mon tamis afin d'affiner toutes ces poudres. Et dès les premiers coups de corne, j'ai percé mon tamis. Bye bye la poudre fine ! Alors quand on doit zapper l'étape du tamis, il ne reste que celle du mixeur. Et les fois précédentes, je n'ai pas été particulièrement satisfaite par le mixeur qui, selon moi, n'affine pas assez.
Au pied du mur, j'ai décidé de laisser les poudres un maximum de temps dans le mixeur. Et là, miracle, la poudre était aussi fine que lorsque je la tamise.

J'ai battu mes blancs en neige avec la pincée de sel et à mi-parcours j'y ai ajouté le sucre glace.
Place au macaronage, on incorpore les blancs aux poudres mélangées préalablement. Mais attention ! Pas trop fort et, avec une maryse afin d'écraser tout ce beau monde...

On met le tout dans une poche à douille et hop direction la plaque à macarons... Et là, miracle, la pâte qui s'étend délicatement, pas trop liquide, pas trop épaisse... On claque la plaque plusieurs fois pour éliminer l'air. Il faut laisser croûter un bon 30 minutes à présent !

Et quand c'est enfin prêt, on dispose au dessus un peu de chicorée.

Croûtage

Et vlan ! Dans le four, 15 minutes à 150°C.
A la sortie, les coques sont douces ! Certaines craquelées mais le four lui, ne dégage pas la même chaleur partout... 

Coques

Ce qui est formidable aussi, c'est la cuisson, les coques se sont doucement colorées. Les pâtes à macarons très claires brunissent naturellement sous la chaleur. C'est pratique parce qu'avec l'extrait de café, on ne peut pas en mettre trop au risque de liquéfier toute la pâte.

Place à la crème !

Surprenante cette crème au beurre, et douloureuse si vous voyez ce que je veux dire... Je l'ai découverte dans un livre de José Maréchal, Macarons comme un pro, à la maison !
J'ai considérablement diminué toutes les proportions, en sucre surtout parce qu'avec les macarons, 'faut se calmer quand même !
J'ai placé le beurre dans le mixeur afin d'obtenir une belle pommade. Ensuite, j'ai ai ajouté la poudre d'amandes (mais au final, j'aurais du la mixer avant car la présence de la poudre en bouche me dérange un tout petit peu), le sucre et l'extrait de café (juste quelques gouttes). L'extrait de café c'est bien bon, mais ça ne parfume pas tant que ça. J'ai ajouté quelques cuillères de chicorée et enfin, ça avait du goût ! 
J'ai garni mes coques généreusement et PAF ! C'était trop bon...

image

On progresse, n'est-ce pas ?
N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, je reprends du service !

 

 

Posté par Amaq62 à 17:33 - - Commentaires [1]
Tags : , , , ,

Mais oui mais oui, l'école est finiiiie...

... Bon pas vraiment mais on s'en fout, j'ai passé les écrits du CAPES et mon blog au design pourri va enfin reprendre du service lol !

À très vite pour de nouveaux articles !

Bises

Posté par Amaq62 à 16:49 - Commentaires [0]

26 septembre 2012

Un peu de patience...

Pour ceux qui se disent que ce blog semble être à l'abandon en raison du dernier article datant de plus d'un mois, je consteste !
J'ai juste repris la fac, le travail et je croule sous le boulot pour préparer mon concours dans de "bonnes" conditions...
Mais, samedi midi c'est jacket potatoes et dimanche... tartiflette ! Parce qu'avec ce temps pourri, il faut bien se réchauffer le coeur et l'estomac !
Je posterai tout ça très prochainement.
A très vite !

Posté par Amaq62 à 09:43 - Commentaires [1]
16 août 2012

Salade de riz, jolie, jolie...

Comme je l'ai lu hier, vivre sous les toits, ça donne chaud. Vivre un étage sous les toits, fenêtres exposées en plein soleil, ça donne chaud aussi ! Du coup, pas le courage de s'attarder devant les fourneaux. J'ai donc opté pour un classique qui fait du bien l'été : la salade de riz. Je vous l'accorde, il n'y a pas plus banal. Mais rien ne nous empêche de nous amuser un peu avec cette salade...

Ingrédients (tout se fait durant l'assaisonnement) :
_Riz
_Tomates séchées
_Tomates
_Lardons
_Oignons crus
_Échalotes crues
_Piment d'espelette
_Huile d'olive à l'ail
_Vinaigre
_Épices à salade

SSA48023

Pour les quantités, là c'est vous qui voyez... Peu/beaucoup de lardons etc. Une salade de riz, limite, c'est intime !
Je me suis munie d'un emporte-pièce. J'ai ciselé les échalotes que j'ai mélangé aux tomates séchées coupées en petits morceaux. Hop ! Dans le fond de l'emporte-pièce. Pour le reste, rien de compliqué : j'ai mélangé mon riz, les lardons préalablement grillés, les tomates, les oignons crus. Pour l'aissaisonnement, j'ai utilisé mon huile magique parfumée, du vinaigre, une petite cuillère de piment d'espelette. Et j'ai déposé le tout dans l'emporte-pièce, au dessus des tomates séchées. Enfin, j'ai parsemé le dessus de quelques épices à salade...

SSA48030

Les choses toutes simples sont aussi très bonnes ! Franchement, elle ne donne pas envie cette petite salade de riz ?

 

15 août 2012

Non, ce n'est pas un vulgaire gâteau, c'est une galette charentaise !

SSA48039

Il y a quelques mois, j'étais encore en train de regarder une émission culinaire (A vos régions), et la galette charentaise était proposée en dessert. Le truc qui est chouette avec cette recette, c'est qu'on a une base de gâteau (très facile à réaliser) et ensuite on est libre de mettre ce que l'on veut à l'intérieur. N'ayant pas d'angélique confite, ni de raisins secs, j'ai opté pour les abricots (confits) !
Je vous préviens, c'est un gâteau qui fait mal aux fesses. Oui, il y a du beurre, je dirais même plus "OH OUI, il y a... DU BEURRE !" Mais justement, c'est quand il y en a beaucoup que c'est bon... Allez, on passe à l'action !

Ingrédients : 
_250g de beurre pommade
_250g farine
_3g de levure chimique
_3 oeufs (dont 1 pour faire dorer la galette)
_100g d'abricots
_120g de sucre en poudre

Pour la réalisation, on ne peut pas faire plus simple. Commencez par fouetter deux oeufs avec le sucre en poudre. Ajoutez les 250g de beurre et continuez en incorporant petit à petit la farine et la levure (préalablement mélangée avec la farine). Remuez jusqu'à l'obtention d'une pâte bien lisse et finissez en ajoutant les abricots (coupés en petits dés).
Dans un moule à tarte, déposez la pâte. Ajoutez un peu de farine sur le dessus (et aussi sur vos doigts) pour l'étirer vers les bords de votre moule. Dorez le dessus de la galette avec l'oeuf restant.

On fait cuire le tout à 180°, 20min environ. Tadaaaam ! 

SSA48049

SSA48055

SSA48059

Vous trouverez ici la vidéo de l'émission A vos régions (36' pour passer directement à la recette de la galette). Enjoy !

13 août 2012

Home-made crumpets nature (+ réponses aux copinautes)

Les crumpets en Angleterre, je n'ai pas testé de suite jusqu'à ce que j'entende une amie me dire :"Ah les crumpets ! C'est le démon, je le fais chauffer et je mets du beurre dessus et ça fond, ça coule dans les petites cellules... C'est trop bon !
Alors en vacances là-bas, j'ai acheté un paquet pour essayer. Eh bien, j'ai dû retourner à Tesco plusieurs fois ! Malheureusement mes réserves ne sont pas grosses et ne vont pas tarder à s'épuiser. A moins que je les fasse moi-même. J'ai donc cherché une recette sur le net et j'ai trouvé celle-là : Les crumpets des Cocottes Moelleuses. Les crumpets semblent authentiques et appétissants !

J'ai divisé les proportions, pour deux personnes, c'est largement suffisant. Mais je vais devoir faire des modifications, je vous expliquerai tout ça dans quelques lignes. 

Ingrédients :
_3g de levure de boulangerie
_1/2 cc de levure chimique
_1 pincée de sel
_125g de farine de blé
_15cl d'eau à peine tiède
_10cl de lait
 
Commencez par diluer la levure de boulangerie dans l'eau tiède (pas chaude, hein ! Sinon elle cuit.) et on laisse reposer 10min. Dans un saladier, mélangez les ingrédients secs. Ensuite, versez le lait et la levure de boulangerie. Mélangez le tout, jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. 

Pour la cuisson, j'ai utilisé ma poêle à blinis dans laquelle j'ai chemisé un emporte-pièce (opération que je renouvelle tous les deux à trois crumpets). J'ai mis mon brûleur sur feu moyen. Le premier crumpet n'a pas fait de petites bulles alors j'ai allongé ma pâte que je trouvais trop élastique justement (avec du lait). Voilà le résultat :

SSA48006

SSA48007

 
Je pense que la prochaine fois, je mettrai un peu plus de levure de boulangerie car les bulles n'étaient pas aussi profondes que les crumpets du commerce. Du coup, lorsque le beurre (ou le Nutella etc.) fond, ça ne coule pas énormément à l'intérieur... Et c'est là qu'est la magie des crumpets, tout va dans les petites cellules et là, c'est l'explosion en bouche ! Bref, je vous transmettrai mes nouvelles proportions au prochain essai ! J'ai d'ailleurs une petite recette dans la tête...
 
Je profite de ce post pour mettre en avant un concept fort charmant : celui des questions/réponses des copinautes. On apprend à se connaître grâce à quelques questions. Je suis donc cordialement invitée à participer ! Je réponds donc aux questions de Madeincooking. J'en poserai à mon tour à différents blogeurs ! Peut-être répondront-ils... 
1- Quelles sont tes origines ? Du Flamand principalement, un brin de breton...
2- De quel signe astrologique es tu ? Gémeaux
3- Pourquoi aimes tu la cuisine ? Parce qu'après une journée médiocre, un vague à l'âme passager ou quelques tracas, un bon repas, ça vous réchauffe le coeur !
4- Pourquoi avoir un blog, dans quel but ? Partager, pardi ! Je ne cuisine jamais pour moi, enfin rien de spectaculaire. Cuisiner pour ma petite personne, ça ne m'éclate pas du tout. Les recettes, ça se partage !
5- Quels sont tes 3 plats préférés ? Chilicon carne, andouillette d'Arras au cidre doux, entrecôte persillée/frites (tout dans la légèreté comme vous le constatez)...
6- Quel est ta potion miracle pour ne pas prendre de kilos ? En ce qui me concerne, je ne prends pas de féculents le soir. Et aussi, me restreindre, je prends dès le moindre écart. Après, pourquoi ne pas boycotter un Dîner presque parfait, Street cuisine, A vos fourchettes etc. Parce qu'après ça, c'est bien simple, on passerait notre temps aux fourneaux !
7- Quel est le film qui t'as le plus marqué ? Oulah... j'ai dû réfléchir pour celle-là. Je pense à Truman Capote, The King's Speech ou encore A Single Man. Je n'arrive pas à choisir. Ah il y a aussi Doubt ! Excellent !
8- Quel est le premier met auquel tu penses maintenant ? La boulette hamburger de Cookingmumu (il hante mes journées) 
9- Pourrais tu être végétarienne (dis bye bye à la viande rouge, le poisson, les sashimis etc...) ou pourquoi es tu végétarienne-végétalienne ? Im-pos-sible ! Un repas sans viande, poisson etc., c'est inadmissible ! Je meurs.
10- Quel est ton rêve ? Avoir mon CAPES d'anglais après un échec cuisant
11- Qu'est ce qu'on pourrait te souhaiter ? Avoir mon CAPES !
 
Je soumets mes petites questions à :
Madeincooking
Cookingmumu
Délices Cookies
La marmite d'Amandine
 
Ces liens vous permettront d'aller voir ces blogs ! N'hésitez pas à vous joindre à nous !
 
1. Donne-moi le nom d'un plat, d'une recette qui te rappelle ton enfance.
2. Ton émissions culinaires favorites ?
3. Une chanson, au pif !
4. Le petit-déjeuner : oui/non ? Et surtout que prends-tu pour démarrer la journée ?
5. Quel est l'ingrédient avec lequel tu préfères travailler ?
6. Quel est l'aliment que tu détestes ?
7. Quand le sommeil ne vient pas, tu fais quoi, toi ?
8. Ta boisson préférée (alcoolisée ou non) ?
9. Parle-moi d'un de tics ou d'une manie !
10. Sinon, tu lis quoi en ce moment ? 
11. Si tu étais un animal lequel serais-tu ?

Bon, je n'ai pas 11 copinautes hein !
 
 
 

 

07 août 2012

Un dimanche anglophile !

SSA47972

La semaine dernière j'ai acheté une... poêle à blinis/pancakes. Du coup, dimanche c'était brunch hybride : pancakes/English breakfast. En revenant d'une semaine dans le Kent, j'ai ramené quelques incontournables comme les baked beans de Heinz etc.
Et là, croyez-moi, on se fait plai-sir ! 
J'ai donc acheté : de gros champignons, des oeufs, des tomates et des tranches de lard fumé (parce que le bacon de forme ronde pour un breakfast, ça relève de l'hérésie). 

Pour la pâte à pancakes (5 environ) :
_100g de farine
_1 cc de levure chimique
_1 pincée de sel
_1 oeuf
_30g de beurre fondu
_125g ml de lait 

On commence par mélanger ensemble les ingrédients secs. Puis on y ajoute les oeufs et le beurre. On mélange de nouveau. Puis, on vient verser le lait petit à petit. Et... on mélange, avec force, et conviction ! Votre pâte doit être plus épaisse que la pâte à crêpes.
Pour la cuisson, si votre poêle à blinis est Téfal, pas de beurre. Vous versez la valeur d'une petite louche et laissez dorer de chaque côté quelques minutes (sur feu moyen). Lors du dressage, n'oubliez pas la noisette de beurre qui va fondre et glisser sur vos pancakes... Yummy ! 
Pour les tranches de lard, je les aime bien grillées, presque croustillantes...

Pour les inquiets, oui, c'est très riche. Vous aurez atteint votre dose de lipide et de protéine pour la journée, sans aucun doute ! Un déjeuner occasionnel malheureusement...